L’incroyable histoire de l’alphabet coréen

Home / L’incroyable histoire de l’alphabet coréen - 22 octobre 2015 , by abclab

Les langues altaïques, c’est-à-dire les langues utilisées en Asie, n’ont pas connu le même développement que celles de l’occident. L’alphabet coréen par exemple s’est d’abord longuement développé par écrit avant d’être transcrit par des signes. Tous ses signes composent le hangeul.

Qu’est ce que le Hangeul ?

Pour la petite histoire, le Hangeul est le nom utilisé pour désigner l’alphabet coréen. Ce dernier est l’un des plus riches et des plus complexes. On présente cet alphabet comme étant un système d’écriture scientifique. Vous comprendrez assez vite pourquoi.

Mais avant d’avoir son alphabet, la Corée utilisait une traduction du coréen en chinois. Cette traduction porte le nom de Hanja. Finalement, l’initiative de la création d’un alphabet pour le pays revient au Roi Sejong le Grand.

La légende dit que ce serait le roi lui-même qui a composé ce système complexe. En effet, doté d’une grande intelligence et de connaissances approfondies en phonétique, le roi était en mesure de créer le hangeul.

C’est ainsi qu’avec l’aide de personnes instruites, il est parvenu a reproduire l’ensemble de l’alphabet comme il concevait que cela devrait être fait.

Pendant longtemps, les historiens ont attribué la réalisation de ce travail de fond à l’académie de Sejong avant de comprendre que c’est le roi qui a fait le travail.

Les particularités de l’alphabet coréen

On dit de l’alphabet coréen qu’il est semblable au principe de l’alphabet phonétique. Les lettres sont conçues sur la phonologie de la langue. Cela signifie que ce sont les mouvements emprunté par la bouche pour produire un son qui ont été reproduits.

Ainsi, chacune des lettres dessinées suit le tracé de la langue lorsqu’elle veut produire le son dont il est question. En cela, le hangeul a valeur d’alphabet le plus précis et l’un des plus riches du monde.

Ce bel héritage a bien failli ne pas être transmis à la postérité car en 1504, le roi Yeonsangun en interdit l’usage car ce moyen de communication est employé pour le moquer.

Une réforme permettra au Hangeul d’être réhabilité. Cet alphabet coréen comprend : 14 consonnes de bases, 5 consonnes doubles, 10 voyelles de base et 11 voyelles composées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devis travaux entre amis

Dites à votre papa que pour ses travaux d'isolation, de chauffage ou tout autre projet de construction ou rénovation, il peut faire appel à des devis travaux ici.